Trois générations au service du développement de l’épicerie Jacques

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Saga familiale

Wendy Noel [email protected]

Chaque jour après l’école, son fils et sa fille viennent à l’épicerie, comme elle il y a quelques années.  • WENDY NOEL

Depuis 2016, Mirella Marie-Louise est à la tête de l’épicerie Jacques créée par sa grande-tante en 1966 à Sainte-Thérèse puis reprise par son père. Un commerce de quartier dont elle a souhaité diversifier l’activité pour faire face à la concurrence des grandes surfaces. 

Mirella Marie-Louise fait le tour du propriétaire.
Salle de bains, cuisine, chambre… : le magasin a des allures de
maison. “Quand on était enfant, on passait plus de temps ici que
chez nous, donc mon père a tout fait pour qu’on puisse plus ou
moins y vivre”, raconte la quadragénaire. Aujourd’hui, ce sont sa
fille de 12 ans et son fils de 6 ans qui, chaque jour après
l’école, se rendent à l’épicerie. Et n’hésitent pas à se mettre
derrière la caisse. “Je peux tourner le dos, je vous assure qu’ils
savent compter et remettre la monnaie”, sourit la mère de
famille. 

Depuis 2016, elle a repris l’entreprise fondée en
1966 par sa grande-tante Thomassine Bolin, une épicerie de quartier
située à Sainte-Thérèse à Fort-de-France. Des circonstances de la
création, Mirella Marie-Louise confie ne pas en savoir
grand-chos

NewsAmericasNow.com