Les recherches nocturnes continuent après une explosion meurtière sur l’île de Jersey

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Les secours poursuivaient les recherches de survivants dans la nuit de samedi à dimanche après qu’une explosion a dévasté un immeuble résidentiel sur l’île anglo-normande de Jersey…

Les secours poursuivaient les recherches de survivants dans la nuit de samedi à dimanche après qu’une explosion a dévasté un immeuble résidentiel sur l’île anglo-normande de Jersey et fait au moins trois morts.

La cheffe du gouvernement de Jersey, Kristina Moore, a confirmé samedi soir ce bilan. Un précédent comptage faisait état d’au moins un mort. Une dizaine d’autres personnes manquent à l’appel. 

Une fuite de gaz est la cause présumée de ce drame survenu vers 04H00 (locales et GMT) dans la capitale de l’île, le port de Saint-Helier dans le sud de l’île. Des images de caméras de vidéosurveillance ont montré une boule de feu embrasant le bâtiment de bord de mer, puis une épaisse fumée.

“Un bâtiment de trois étages s’est complètement effondré”, a déclaré le chef de la police locale, Robin Smith. 

“Il y a aussi des dégâts sur un bâtiment voisin, un autre immeuble d’habitation que les pompiers doivent encore sécuriser. C’est un spectacle assez effrayant”, a-t-il ajouté.

Il a souligné que le bilan et le nombre de personnes portées disparues et recherchées pouvaient évoluer.

Deux personnes ont été hospitalisées.

Un voisin, Anthony Abbott, a dit à la BBC que les fenêtres de son appartement avaient été soufflées vers l’intérieur par l’explosion. “A l’extérieur tout était en feu”, a-t-il décrit, estimant avoir eu “de la chance”.

Une odeur de gaz

Le fournisseur de gaz de Jersey, Island Energy, a indiqué travailler avec les services de secours pour comprendre ce qu’il s’était passé.

Les habitants avaient appelé les pompiers, se plaignant d’une odeur de gaz, selon le chef de la police. Il a indiqué que des spécialistes avaient été mobilisés pour rechercher des personnes qui pourraient être coincées sous les décombres.

La cheffe du gouvernement de Jersey, Kristina Moore, a estimé que le déblayage des décombres pourrait prendre “plusieurs jours”.

Une trentaine de personnes ont été évacuées du quartier et accueillies à l’hôtel de ville de St Helier.

Il s’agit du deuxième drame cette semaine sur l’île dont l’économie repose sur le secteur bancaire, le tourisme et la pêche.

Vendredi, les garde-côtes de Jersey ont mis fin à deux jours de recherche en mer pour retrouver trois marins disparus dans le naufrage de leur bateau jeudi matin après une collision avec un ferry. 

Le bateau, “L’Ecume II”, a coulé par quelque 40 mètres de fond, trop profond pour que les plongeurs s’y rendent sans équipement spécifique.

vg/ib/lpt/oaa/tmt/roc 

L’immeuble détruit par une explosion accidentelle, le 10 décembre 2022 à Jersey
• Sebastien SALOM-GOMIS

NewsAmericasNow.com